Indian Pacific Wheel Race : 5500 km à travers l’Australie

Depuis le 18 mars 2017, ils sont un peu de 70 aventuriers à s’être élancés de la côte est de l’Australie pour une traversée longue de 5 500 km qui les conduira jusqu’à Sydney. Cette épreuve de « côte à côte », s’inscrit dans la lignée de la Transcontinental Race. On retrouve d’ailleurs au départ Mike Hall en personne (organisateur de la TCR) ainsi que le belge Kristof Allegaert, triple vainqueur de la TCR.

Rien ne sera épargné aux concurrents qui devront traverser la région désertique du Nullarbor avec notamment 150 km de ligne droite ininterrompue, longer les routes côtières sinueuses et affronter des zones montagneuses tout aussi redoutables que les Alpes. Un parcours impitoyable qui ne s’adresse qu’aux cyclistes les plus aguerris. Le Nullarbor, où littéralement aucun arbre ne pousse, fait figure d’épouvantail avec des températures pouvant approcher les 50°c en journée alors que le thermomètre descend parfois en dessous de 0 la nuit. Les Aborigènes ont donné à cette région le nom de Oondiri qui signifie « sans eau »…

Comme sur la TCR, le chrono démarre le jour du départ et s’arrête à l’arrivée. Chaque concurrent est en totale autonomie et gère à sa guise sa progression. On annonce un match serré entre Kristof Allegaert qui fait figure de favori et Mike Hall mais la surprise pourrait venir des concurrents australiens qui constituent forcément le principal bataillon de cette épreuve sur laquelle 8 féminines sont également engagées.

La progression des concurrents peut être suivi sur la page Facebook de l’épreuve ainsi que sur le blog de l’Indian Pacific Wheel Race.