Loïc Ruffaut, l’auvergnat qui aimait les Alpes

A seulement 22 ans, Loïc Ruffaut commence à avoir un joli palmarès. Originaire de l’Allier où il réside non loin de Vichy, Loïc, licencié au Grenoble Metropole Cyclisme 38 a rejoint pour la saison 2015 le Team cyclosportif  Les Sybelles – La Toussuire.

Côté matériel, Loïc roule sur un Scott Addict SL équipé de roues RAR et d’un capteur de puissance SRM.

loic_ruffaut_scott

Son terrain de prédilection est la montagne. Dès que la route s’élève, il met le peloton en file indienne puis s’envole souvent seul vers les sommets. En 2014, il a pu ainsi faire étalage de tous ses talents de grimpeurs sur quelques unes des plus belles épreuves du calendrier à commencer par la Marmotte où il prend une remarquable seconde place à seulement 1 minute du vainqueur, Peter Pouly. La semaine précédente, l’ascension du Galibier lui avait également bien réussi avec à la clé une victoire prestigieuse sur le nouveau grand parcours de la Serre Che Luc Alphand à Briançon. Il s’impose aussi de belle manière lors de La Saleve Bornes Glieres reléguant notamment Nicolas Roux à plus de 4′. Idem à l’occasion de La JPP 9 de Coeur où là encore, il devance très nettement des cyclosportifs réputés à l’instar de Nicolas Ougier. Loïc obtient en outre 3 autres succès probant en 2014 : la Morzine Haut Chablais, le Challenge du Vercors et la Machinoise, soit un total de 6 victoires.

Coureur généreux, Loïc ne ménage pas ses efforts et n’hésite pas à se lancer dans de longs raides solitaires avec parfois quelques déconvenues qui le privent de la victoire comme ce fut notamment le cas à la Risoul Queyras où, après avoir franchi seul en tête le col de l’Izoard,  2 crevaisons viennent ruiner tous ses efforts. Il joue aussi de malchance à l’occasion de l’Arvan Villards : malgré une crevaison dans l’ascension de la Croix de Fer il parvient à revenir sur la tête au sommet mais chute malheureusement dans la descente. Lors de la Ventoux Beaume de Venise, alors qu’il figurait dans le groupe de tête il doit faire les frais des inconscients qui ont jeté des punaises sur la route. Il s’offre cependant une belle revanche dès le lendemain au sommet du Galibier à l’occasion du Granfondo Pantani où il termine 4e et premier français derrière 3 italiens après 150 km et 4500 m D+

Mais sa plus cruelle déconvenue, il la connaîtra à l’occasion de la Haute Route qui constituait l’un des objectifs majeurs de sa saison 2014. Alors qu’il occupait la seconde place du classement général, il se fait voler son vélo dans la nuit précédent la 3e étape et se voit contraint de laisser repartir le peloton non sans avoir démontré à l’occasion des 2 premières étapes qu’il avait de sérieuses ambitions sur cette prestigieuse épreuve.

loic2Loïc est un battant et nul doute qu’il aura su trouver dans ces péripéties une force de caractère supplémentaire en vu des rendez-vous qu’il a coché sur le calendrier 2015.

En 2015, Loïc entend en effet bien continuer à enrichir son palmarès en accrochant de nouveaux succès sur quelques unes des plus belles épreuves montagnardes du calendrier en France et en Italie. Mais son principal objectif sera de décrocher la « triple couronne », à savoir l’enchaînement des 3 Hautes Routes, soit 2500 km, 60 000 m de dénivelé positif et 60 cols de légende à travers les Pyrénées, les Alpes françaises et les Dolomites. Animé d’un esprit de revanche suite à la mésaventure qu’il a connu l’an dernier, nul doute qu’il aura à cœur de se mettre en évidence tout au long de ces 3 semaines. La concurrence est d’ores et déjà prévenue !

L’ultra est une discipline que j’aimerais découvrir dans le futur pour voir où se situent les ressources insoupçonnables du corps.

Enchaîner autant de kilomètres et avaler 60 000 m de dénivelé positif consécutivement pourrait bien finir par aiguiser son appétit et le conduire à élargir son horizon à l’ultra-distance. S’il n’y pense pas encore de manière précise, il n’exclu cependant pas d’ici quelques années de s’aventurer sur ces épreuves extrêmes. .

Si la Haute Route occupe une place à part, il affectionne également la Marmotte pour sa renommée notamment et voue un intérêt particulier à la Serre Chevalier Luc Alphand, la Marco Pantani ainsi qu’aux épreuves du Grand Trophée. Quelques soient les épreuves, passer les cols en tête et toujours quelque chose qui lui procure beaucoup d’émotion.

Inutile de préciser que les Alpes demeurent de loin sont terrain de jeu privilégié. Son rêve est d’ailleurs de parvenir à réaliser l’ascension de tous les cols alpins au moins une fois dans sa vie. Pour l’heure, 3 cols qui lui tiennent particulièrement à cœur : le col du Joly qu’il considère un peu comme sa « seconde maison », le col du sabot et le col de Sarenne.

Féru d’entraînement, Loïc s’impose avec méthode et abnégation des séances de travail en suivant les recommandations de Alban Lorenzini (www.cyclesetforme.fr). Loïc porte également une attention toute particulière à l’alimentation : « je suis passionnée de nutrition, et je confectionne tous mes ravitaillements moi-même, notamment les barres d’Alain Roche. J’utilise plusieurs recettes en fonction de mes besoins, entrainement ou course. »

Loïc est enfin très actif sur les réseaux sociaux : « en plus de mon blog, j’utilise beaucoup Facebook, Instagram et Strava pour communiquer des infos, mes résultats et mettre en avant mes partenaires, c’est en effet très important compte tenu du matériel qu’ils mettent à ma disposition ». Toujours disponible et aimable, il fait incontestablement partie des personnes qu’il faut compter dans sa liste d’amis !

A quelques semaines des premiers grands rendez-vous cyclosportifs de la saison 2015, il ne reste donc plus qu’à souhaiter à Loïc toute la réussite qu’il mérite. Une réussite qu’il aura sans doute à cœur de partager avec son frère Pierre avec lequel il est très lié et qui comme lui, dispose d’un sacré coup de pédale.

Pour suivre Loïc tout au long de la saison, rendez-vous sur son blog : http://loicruffaut.com/

Un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.