Stéphane Cand, ultra-cycliste et fier de l’être !

i284571214451218768._szw1280h1280_Aller dans l’inconnu et repousser sans cesse es limites, voilà ce à quoi carbure Stéphane Cand, ultra-cycliste Suisse pour qui le sport a toujours occupé une place importante : judo, ski de fond, course à pied, duathlon et désormais ultra-cyclisme.
Les efforts au long cours l’ont toujours attiré. A l’âge de 14 ans il s’illustrait déjà en participant à des semi-marthons avec à la clé un temps de référence de 1h20. Une blessure va cependant l’orienter vers le vélo qu’il combine avec succès à la course à pied en prenant part à de nombreux duathlons, privilégiant ceux qui affichent les distances les plus importantes.
Au début des années 2000, il se consacre à nouveau exclusivement à la course à pieds avec là encore le besoin d’aller toujours plus loin dans la recherche de ses limites. En 2004 il enchaîne ainsi pas moins de 30 marathons en 9 mois puis réalise la descente du Rhône depuis sa source en 12 jours, soit la bagatelle de 812 km.

En 2008, il met ses baskets de côté et se remet en selle et lors de son premier 24 heures il a immédiatement le déclic L’ultra-distance sera sa priorité. Ses résultats confirment qu’il a bien trouvé sa voie en obtenant notamment une 3èmeplace au championnat du monde des 6h et en terminant 4ème de la coupe du monde des 24h.

En 2012, pour des raisons personnelles, Stéphane est contraint de laisser le vélo de côté durant 2 ans. Mais c’est pour mieux repartir, bien aidé en cela par sa compagne.

Désormais licencié au Vélo Club d’Estavayer-le-Lac et membre du Team Tesag, il axe principalement ses objectifs sur les records UMCA (Ultra Marathon Cycling Association). Il détient le record de la traversée de la Suisse d’est en ouest, soit 513 km parcourus en 20h13. Ces défis un peu marginaux le motivent et lorsqu’on le traite de fou cela le fait sourire ! Qu’importe ce pense les autres, pour Stéphane Cand, le plus important est d’aller toujours plus loin pour se surpasser.