Pascal Bride : alto côté pile, ultra côté face

Le 12 août prochain, le mulhousien Pascal Bride sera au départ de la plus difficile épreuve d’ultra-cyclisme en Europe : la Race Around Austria. Un challenge extrême pour ce jurassien d’origine qui devra faire preuve d’un moral d’acier pour venir à bout d’un parcours titanesque de 2200 km et 30 000 m de dénivelé positif.

Musicien professionnel à l’Orchestre Symphonique du Rhin comme Alto Solo, Pascal Bride aime à rappeler son attachement à sa terre natale du Jura qu’il sillonne au guidon de son FKC aussi souvent qu’il le peut. Venu au vélo sur le tard, il se souvient de sa première sortie, un défi que lui avait lancé un collègue de l’orchestre : grimper jusqu’au sommet du Grand Ballon avec un vélo qu’on lui prêta pour l’occasion. Accusant 100 kg sur la balance et chaussé de baskets, il parvint tant bien que mal à relever ce défi qui se révéla être un déclic. A 40 ans, une nouvelle vie commençait…

A force d’abnégation, Pascal Bride va progressivement s’affûter et se prendre au jeu des joutes cyclosportives où rapidement, celles présentant des parcours « musclés » et longs vont avoir sa préférence. Ne renonçant jamais même dans les pires conditions météorologiques, Pascal va découvrir l’univers de l’ultra-cyclisme en 2004 après avoir écumé nombre de cyclosportives depuis sa première participation aux 3 Ballons en 1999.

C’est en lisant les récits du grenoblois Hugues RICO, spécialiste de l’ultra-cyclisme, que Pascal va avoir le déclic.

« Je dois beaucoup de ma passion pour l’ Ultra à Hugues RICO. La lecture de ses aventures ultras m’ont décidé à franchir le pas. »

La rencontre avec le "maître" !
La rencontre avec le « maître » !

Après de nombreux échanges virtuels via internet, Pascal va enfin rencontrer son « maître » à l’occasion du Raid Extrême Vosgien en 2008. Excité comme un gamin il va se mettre à bloc pendant plus de 300 km pour garder le contact  avec lui. Il finira par craquer au petit matin sur les pentes du Platzerwasel mais terminera néanmoins à la troisième place de l’épreuve chère à Jean-Claude Arens. Pascal avait trouvé sa voie : ce sera celle de l’ultra-cyclisme.

A partir de 2008, il va ainsi s’aligner sur les principales épreuves du calendrier européen avec à la clé des résultats significatifs. Vainqueur du Raid Extrême Vosgien en 2010, il se classe 5e d’un Raid Provence Extrême (RPE) disputé sous une terrible canicule en 2014. La même année, il termine second de la Race Across Italy (800 km, 11000 m D+) après avoir bagarré pendant toute l’épreuve avec le futur vainqueur. De loin son meilleur souvenir.

RAI 2014
Race Across Italy, un souvenir inoubliable

N’hésitant pas à se mesurer aux plus grands spécialistes européens de l’utra-cyclisme, Pascal Bride s’alignera également sur le Tortour (1000 km, 16000 D+) en 2012 où il se classe 12e ainsi qu’à la Race Across Slovenia (1200 km 15000 m D+) en 2011 et 2013. Cette épreuve lui laisse un souvenir mitigé. Si en 2011 il termine 22e et s’impose dans la catégorie des plus de 50 ans, il connaît par contre une cruelle désillusion en 2013. En effet, il est contraint d’abandonner au bout de 650 km alors qu’il occupait la 7e place au scratch suite à la panne de son véhicule d’assistance.

« Je ne saurai jamais si j’étais ok ou pas mais à la moitié de course, j’avais beaucoup d’avance sur mon tableau de marche et on n’était vraiment dans le coup pour réussir…
Cet abandon reste comme un échec que j’ai toujours dans la tête. »

Au delà des épreuves d’ultra-cyclisme spécifiques, Pascal Bride compte à son palmarès plusieurs BRM de 600, 300 et 400 km, 4 « 1000 du sud », 3 Défis des Fondus de l’Ubaye pour ne citer que ses principaux faits d’arme.

Pascal choisit les épreuves sur lesquelles il s’aligne au feeling en fonction de ses disponibilités professionnelles et celles de son épouse. Cependant, le budget nécessaire étant conséquent pour prendre part aux épreuves d’ultra-cyclisme, l’aspect financier devient un critère de plus en plus contraignant. C’est en partie pour cela que Pascal ne projette pas de tenter l’aventure de la mythique Race Across America. Une épreuve dont les caractéristiques ne le « branchent » pas plus cela du reste :

« à part les 1500 premiers km dans les Montagnes , le reste est plutôt tristounet à mes yeux »

Il est en revanche davantage attiré par des épreuves moins renommées comme The Race (la course autour de l’Europe) ou la Race Around Irland et bien évidemment, la Race Around Austria à laquelle il va prendre part cette année.

Pour se préparer, il a choisi d’alterner épreuves longues et dures en dénivelé et travail d’intensité sur des épreuves courtes. Depuis le début de l’hiver il a par ailleurs réparti plusieurs grosses semaines d’entrainement sur 6 jours consécutifs avec des pics à plus de 25000 m D+. A moins de 15 jours du départ, il compte ainsi 16000 km depuis le 01 Janvier et 233 000 m D+.

Il faut dire que cette Race Around Austria est véritablement monstrueuse par son dénivelé qui est le double de celui de la Race Across Slovenia mais aussi le même quasiment que celui de la RAAM mais en 2 fois moins de kilomètres !

KartemitBeschreibung

Nul doute qu’il lui faudra faire preuve d’un moral à toute épreuve pour boucler ce périple autrichien. Mais Pascal est un véritable guerrier qui connaît désormais parfaitement bien les principaux points forts sur lesquels un cycliste doit s’appuyer pour s’aventurer dans l’univers de l’ultra :

« Il faut avoir envie de découvrir le monde de l’ Aventure avec un grand A, toucher un peu ses propres limites personnelles, aussi bien physiques que mentales. On ne débarque pas en Ultra du jour au lendemain.  L’ultra-cyclisme est un autre monde, un monde à part. »

A quelques jours du départ, Pascal peaufine les derniers détails de la logistique qui nécessite d’estimer au mieux son tableau de marche. Sauf que définir un tableau de marche sur près de 60 heures constitue un véritable challenge ! Un de peu plus pour Pascal qui compte néanmoins sur l’expérience déjà acquise pour gérer au mieux tous les imprévus qui viendront sans doute s’interférer tout au long des 2200 km qui l’attendent.

 

 

One thought on “Pascal Bride : alto côté pile, ultra côté face

Répondre à Paolo Spano Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :