Ralph Diseviscourt en démonstration

13043351_1054014641311248_5210665030031011779_nRalph Diseviscourt a fait étale de tout son talent su les 816 km de la Race Across Italy disputée dans des conditions climatiques éprouvantes à l’image de celles qu’il avait déjà rencontré en août 2015 lors de sa victoire au Tortour en Suisse

Le quintuple champion du Luxembourg du contre la montre a mis à profit ses aptitudes de rouleur sur la première partie du parcours avant de gérer son avance dans les secteurs plus favorables aux grimpeurs. Creusant régulièrement son avance sur ses poursuivants, Ralph Diseviscourt s’impose en 28 heures et 8 minutes devant le suisse Freidrich Dahler et le slovène Marko Baloh.

Avec cette nouvelle victoire, Ralph Diseviscourt étoffe un peu plus son palmarès dans l’ultra-cyclisme où il compte notamment des succès significatifs comme ceux acquis sur l’Ultracycling Dolomitica, le Tortour ou encore le Raid Provence Extrême. Son regard est désormais tourné vers la Race Across America à laquelle il prendra part pour la première fois dans quelques semaines. Bien que « rookie », nul doute qu’il devrait pouvoir jouer un rôle de tout premier plan compte tenu de la condition qu’il affiche et de sa grande force mentale.

13010718_857597527719891_9114877594517408933_nCette Race Across Italy aura en revanche été plus douloureuse pour le vainqueur sortant, Omar Di Felice. Victime d’une chute, il a du renoncer alors qu’il occupait la 3e place.

« Je ne voulais pas que ça se termine comme ça. À 260 km de l’arrivée, après en avoir pédalé 560 et plus de 200 avec une douleur lancinante à la jambe, j’ai du poser le pied à terre et lever le drapeau blanc. J’étais encore en lice pour le podium. J’ai mis toute l’énergie et la volonté que j’ai au fond de moi mais à un moment, la douleur est plus forte que tout.« 

Du côté des français, Jacques Bourreau et Sylvain Furnon ont connu des sorts différents. Si Jacques Bourreau se classe 4e dans la catégorie des plus de 50 ans, Sylvain Furnon qui disputait l’épreuve dans la catégorie sans assistance a hélas été contraint de renoncer à seulement 200 km de l’arrivée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :