Le Team Cyclosportissimo en route pour Oman #1

Le 22 février prochain, 4 représentants du Team Cyclosportissimo prendront le départ de la Bicking Oman, une épreuve de 1060 km dans le sud-est de la péninsule arabique avec en point d’orgue le spectaculaire et terrifiant col du Jebel Shams. Depuis 2018, Jacques Barge a fait de cette épreuve le point de départ de sa saison. Celui que l’on baptise désormais le « Sultan » au sein du Team Cyclosportissimo sera accompagné cette année de 3 autres membres du Team : Hervé Sabathé, Marc Lalande et Laurent Boursette.

D’ici le départ, chacun d’eux nous livrera dans quel état d’esprit il aborde cette épreuve.

On commence avec Laurent Boursette, double vainqueur de la Race Across France qui part avec de sérieuses ambitions.

« Ca faisait plusieurs années que je lorgnais vers les BikingMan; l’envie de concilier la découverte d’un pays, d’une culture, des nouveaux paysages et ma passion pour l’ultracyclisme devaient m’amener à ce genre d’épreuves. Les aventures vécues par Notre « Sultan au pieds nus » me faisaient envie et s’y je n’ai pu participer en 2019, j’avais avant l’hiver coché l’épreuve d’Oman.

Pourquoi Oman ? D’abord parce que ça se passe très tôt dans la saison et pour moi à cette époque je suis très disponible pour prendre des congés (pas d’obligations professionnelles essentielles en ce moment). Ensuite parce que c’est une distance « accessible » et un parcours « plutôt roulant ». J’avais très peur d’arriver sous-entrainer à cette époque de l’année car en principe, il est assez difficile de rouler dans le Vercors en hiver, et puis je suis en général plutôt un adepte des longues coupures sportives à cette époque. Finalement, l’hiver fut clément et j’ai pu accumuler les kilomètres et je suis plutôt bien préparé (et même un peu affuté). Enfin parce que les copains du team sont là et c’est très motivant d’être 4 au départ, et de partager aussi cette aventure. Et puis il y a les paysages; les vidéos de l’épreuve me donnaîent l’envie d’aller découvrir ce désert, poser mes roues sur les longs rubans d’asphaltes d’Oman qui paraissent propices à la vitesse, affronter les tempêtes de sables et la soif, l’aventure quoi…

Bien sûr je vais donc là-bas pour voir du pays, vivre une nouvelle expérience, accumuler les kilomètres dans des conditions météorologiques plutôt agréables; mais il y a 15 jours, Rodney Soncco (qui est avec notre Jacquot l’une des légendes de ce format) s’est « enfin » inscrit au BikingMan Oman. Alors je serai aussi là-bas pour faire la course et tenter de passer un peu de temps à ses côtés. J’ai hâte de pouvoir « lâcher les chevaux » après un hiver si studieux (ce qui n’est pas dans mes habitudes). Parce que invariablement, dès que je sens que je suis plutôt en forme, les démons de la compétition et de la vitesse me rattrapent… Bon après, 25 km/h de moyenne, je sais pas si on peut appeler ça de la vitesse… »

A écouter ou ré-écouter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :