Cap ou pas cap, 420 km de gravel en Normandie

Thierry Delhaye a pris part ce week-end du 8 mai 2022 à une superbe tour du Cotentin par les chemins de cap en cap. 420 kms de gravel au départ de Montebourg (Manche), en autonomie. Une organisation que l’on doit à Stéphane Gibon, dynamique promoteur des longues distances au sein de la FF Vélo.

Si la grande majorité des 250 participants ont opté pour le VTT, Thierry a fait le choix du gravel. Parti dans la dernière vague, il avait fait le pari de ne pas dormir. Prévoyant, il avait toutefois glissé son bivy dans son paquetage ! De l’aveu de Thierry, ce “Cap ou pas Cap” avec ses 420 kms et 5200 m de D+ est un “beau chantier”. On retiendra surtout que le plus gros du dénivelé se trouve au milieu du parcours, soit 240 kms avec 4200 m. Assez incroyable en Normandie !

Au final, Thierry va passer un peu moins de 26 heures sur le vélo avec une petite pause “dodo” d’une heure dans un anti bus à même le sol avant que le froid et l’humidité ne le réveillent ! S’en suit un passage un peu en galère entre 2 heures et 7 heures du matin, mais tout rentrera dans l’ordre une fois la première boulangerie ouverte trouvée sur le parcours. Un parcours de toute beauté, via des sentiers bucoliques des paysages extrêmement variés, qu’ils soient marins, bocagés ou fait de landes. Des chemins marqués par l’histoire, de la Normandie de Guillaume le Conquérant au débarquement de Normandie le 6 juin 1944 et un passage par de nombreux manoirs, châteaux, moulins, phares et ports parmi les plus remarquables de l’hexagone.

Comme le dit Thierry : “La Normandie est magnifique, n’hésitez pas à participer aux épreuves et rassemblements organisés par des normands !”

1 réflexion au sujet de « Cap ou pas cap, 420 km de gravel en Normandie »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :